L’axe angiotensine II / ATIP dans le cancer

L'angiotensine II, hormone bien connue pour son rôle majeur dans la régulation du système cardiovasculaire et de l'hypertension artérielle, est également impliquée dans diverses fonctions cérébrales, le remodelage tissulaire et différents aspects de la progression tumorale. Elle régule la prolifération cellulaire, l'angiogénèse, la migration et l'inflammation en se liant sur deux sous-types de récepteurs appelés AT1 et AT2. Au cours des dix dernières années, notre équipe s'est concentrée sur l'étude des voies de signalisation du récepteur AT2 et des protéines qui lui sont associées. Nous avons été les premiers à identifier une nouvelle famille de protéines (que nous avons appelées ATIP) interagissant avec le récepteur AT2 et à caractériser le gène (MTUS1) correspondant.
Parmi nos avancées récentes on compte la mise en évidence des effets pro-métastatiques de l'angiotensine II dans le cancer du sein, et la découverte qu'ATIP3 est un marqueur de l'agressivité des tumeurs du sein et une nouvelle molécule anti-tumorale.

Ces travaux innovants sont un premier pas vers l’élaboration de nouveaux axes thérapeutiques pour lutter contre le cancer du sein de mauvais pronostic. Ils ouvrent également la voie à l'étude de l'axe angiotensine II/ATIP dans d'autres formes de cancers et d'autres pathologies.

      

I. Angiotensine II et métastases du cancer du sein

II. La famille des protéines ATIP 

III. ATIP3 et cancer du sein 

IV. ATIP3, une nouvelle molécule anti-métastatique

From Rodrigues-Ferreira S and Nahmias C, Trends Endocrinol Metabolism, 21:684-90 (2010)

 

Références bibliographiques